Walincourt-Selvigny - Verein zur Förderung der Städtepartnerschaft

Verein zur Förderung der Städtepartnerschaften der Stadt Selm e.V. - Walincourt-Selvigny - Verein zur Förderung der Städtepartnerschaft

Walincourt-Selvigny

Walincourt-Selvigny - une association de 10 communautés

Dans le nord de la France, dans le département du Nord, à 60 km au sud de Lille, à environ 35 km de la frontière belge et à 430 km de Selm, se trouvent les villages de l'association de communes Walincourt-Selvigny.

Lorsque Walincourt-Selvigny est appelée "la ville jumelle", il s'agit de l'abréviation d'une association de 10 communes.

Avec environ 11000 habitants, Walincourt est la principale ville de la fédération et son maire est également le président de la fédération. Les communes de Ligny, Villers-Outréaux, Caullery, Elincourt, Clary, Esnes, Malincourt, Maretz et Déheries, la plus petite commune de France avec 46 habitants, font également partie de l'association.

Le paysage, appelé le Cambrésis d'après la ville de Cambrai située à 15 km, présente des similitudes avec le Münsterland : Des terres agricoles fertiles légèrement vallonnées, des prairies avec du bétail en noir et blanc et des villages avec des pierres naturelles. L'importance de la région dans la production traditionnelle de dentelle et de broderie est encore visible aujourd'hui dans les énormes figures costumées de la Pénélope, qui se rendent régulièrement à Selm en tant que groupe en costume traditionnel.
Le jumelage entre Selm et Walincourt-Selvigny existe depuis plus de 25 ans.
L'idée d'amitié vit à travers l'intérêt des associations et des groupes culturels des deux communautés partenaires.  Les visites mutuelles permettent d'élargir et de consolider le partenariat à long terme.

Verein zur Förderung der Städtepartnerschaften der Stadt Selm e.V. - Walincourt-Selvigny - Verein zur Förderung der Städtepartnerschaft

Historie

Le partenariat entre Selm et Walincourt-Selvigny a débuté avec le nouveau Collège François Villon de Walincourt-Selvigny et son directeur. À cette époque, le directeur cherchait des possibilités d'échange pour ses élèves qui apprenaient l'allemand. Mais le développement de l'amitié franco-allemande lui tenait également à cœur. En 1989, il a donc commencé à chercher une école partenaire par les voies officielles.

Le directeur de la Otto-Hahn-Realschule Selm de l'époque a fait de même. Parmi plusieurs écoles françaises, il a choisi celle qui était la moins éloignée, à savoir Walincourt-Selvigny dans le nord de la France. Un premier contact téléphonique avec le directeur français a permis de mettre en place le partenariat.

Après une première réunion des professeurs et des directeurs d'école, le premier échange d'étudiants a eu lieu en 1990. Cette bonne coopération a rapidement débouché sur l'idée d'un jumelage de villes.

Comme le Collège en France est soutenu par 11 municipalités, c'est aussi cette association de municipalités qui a cherché à établir un partenariat avec la ville de Selm. Lors des premiers contacts officiels en 1991, les hôtes et les invités se sont rapidement rapprochés. Les Français avaient déjà apporté un projet d'accord de partenariat. L'atmosphère amicale d'un concours de chant dans la salle Kreuzkamp à Selm, que les Français ont remporté par une large marge, a été considérée comme le facteur décisif.

Le 22 mars 1992, le maire Inge Hamann et le directeur de la ville, le Dr Wegener, ainsi que le maire et président de l'association, Daniel Fiévet, ont signé cérémonieusement l'acte de partenariat dans la salle de bal de la municipalité de Villers-Outréaux.

Au cours des dernières années, une amitié vivante s'est développée avec des visites plusieurs fois par an, des anniversaires mémorables et des échanges de musiciens, de peintres, de clubs sportifs et d'amis.